Menu Fermer

Notre Histoire

Un festival structurant dynamisant fédérateur pour son territoire

En 1988, Jean Léquipé, Régisseur des Choeurs à l’Opéra de Paris, dirige une programmation musicale estivale, à Marmande, dont émerge rapidement l’idée d’un Concours de Chant, présidé par Jean Giraudeau, artiste lyrique reconnu et pédagogue.

La renommée du Concours grandit rapidement et le Festival décide de produire des oeuvres lyriques (La Flûte Enchantée, Carmen, le Pays du Sourire,…). Ces ouvrages sont, au départ, accompagnés par deux pianos et mis en scène par Jean Giraudeau, qui en assure aussi la direction musicale.

Dès sa création, le Festival assume une véritable politique de décentralisation sur tout le territoire marmandais avec des concerts à Virazeil, Fourques, Meilhan, Gontaud, Tonneins, Couthures, Sainte-Bazeille, Beaupuy, Cocumont, Le Mas d’Agenais…

En 1995, après la disparition de Jean Giraudeau, Michèle Herbé, devient metteur en scène. Philippe Mestres, Directeur de l’Ecole de Musique agréée de Marmande, ajoute à son rôle de Président, la Direction Musicale.

L’Orchestre des Symphonistes d’Aquitaine, créé cette même année, accompagne désormais les productions lyriques. Ainsi, le Festival voit sa qualité artistique reconnue et assoit son rayonnement, tout autant que sa notoriété (les spectacles sont diffusés plus largement : Mérignac, Dax,…).

La classe de chant lyrique, les classes CHAM à « dominante vocale », l’Ensemble Vocal Maurice-Ravel avec son prolongement associatif, le Choeur Lyrique, sont créés au Conservatoire, dans le sillage des Nuits Lyriques, inscrivant l’art vocal dans l’identité Marmandaise.

Après les travaux réalisés au Théâtre Comoedia, les Nuits Lyriques de Marmande bénéficient d’un outil répondant au niveau d’exigence professionnelle de ses productions, avec notamment, une fosse d’orchestre et la climatisation pour le confort du public.

La reconnaissance professionnelle s’accompagne rapidement de ponts artistiques et de partenariats avec le Canada, la Biélorussie, la Chine, La Corée du Sud et, prochainement, l’Espagne.

En 2018, pour célébrer son 30ème Anniversaire, les Nuits Lyriques de Marmande ont attiré un public élargi pour le Concert de Gala qui a réuni d’anciens lauréats du Concours de Chant, l’Orchestre des Symphonistes d’Aquitaine et le Choeur du Festival. Plus de 1 200 spectateurs se sont déplacés, dont beaucoup, pour la première fois. Une brèche a été ouverte qui démontre que l’Art Lyrique est populaire, contrairement aux idées reçues.

Enfin, les innovations telles que les créations du Prix du Jury des Lycéens et du Prix des Réseaux Sociaux ont sensibilisé un public plus jeune ou néophyte.

2019 est l’année d’un nouvel élan, d’une nouvelle page à écrire, avec pour ambitions : élargir le public, consolider notre rayonnement international et, à l’horizon 2022, devenir un Pôle Ressource Régional et National en terme d’Art Lyrique.

2020, malgré la crise sanitaire, la totalité des activités des Nuits Lyriques a été maintenue grâce la mobilisation des bénévoles, des artistes et professionnels, des collectivités territoriales et partenaires privés. En nous adaptant et en nous réinventant, nous avons pu développer les Brigades Lyriques Itinérantes, proposer l’ensemble des spectacles du Festival d’été et le Concours International de Chant qui a attiré encore plus de candidats qu’en 2019.

2021, en espérant un contexte plus favorable, les Brigades Lyriques devraient trouver leur vitesse de croisière, après leur prototypage en 2019 et leur développement en 2020. Nous accentuerons notre recherche de nouveaux partenariats transversaux avec des structures locales ; nous poursuivrons notre transition numérique et notre réflexion sur l’éco-responsabilité de nos activités en maintenant le cap de notre changement d’échelle.